Avis / Critiques/Cinéma

Jimmy P. (Psychothérapie d’un indien des plaines)

Confronter Mathieu Amalric à Benecio Del Toro, il fallait le faire ! Le résultat est surprenant.

JimmyP

Il fallait de l’audace pour confronter deux grands noms du cinéma. D’un côté, Mathieu Amalric, dont la renommée française brille, de l’autre Benicio Del Toro, connu pour avoir tourné avec les plus grands (Inarritu, Soderbergh, Penn). Les deux sont réunis ici par Arnaud Desplechin (Un conte de Nöel), qui livre un film franco-américain sur la psychothérapie, basé sur une histoire vraie. Bien qu’opposer deux comédiens bien différents semble être audacieux, le film, dans son déroulement, reste bien classique. Desplechin a, semble-t-il ici, trouvé la recette pour réaliser son rêve d’enfant : tourner avec une grande vedette du cinéma international (comprenez du cinéma américain). Amalric soigne les blessures psychiques de Del Toro, se lie d’amitié avec, tout en s’interrogeant sur ses propres sentiments, et ses relations avec « l’autre sexe ». Les non-dits abondent, et ce sont pourtant eux qui posent l’essentiel des questions dans le film. Et bien sûr, la mise en scène magnifique, les splendides paysages, et l’interprétation du duo, laissent le spectateur conquis. Un très bon film, classique dans sa forme, certes, mais bien efficace.

★★★★☆

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s