Avis / Critiques/Cinéma

Jersey Boys, le nouveau plaisir musical de Clint Eastwood

Plusieurs années après Bird, Clint Eastwood porte à nouveau brillament sa passion pour la musique à l’écran avec Jersey Boys, une oeuvre inspirée du chemin tracé par le groupe Four Seasons.

Jersey Boys cast and clint eastwood

Clint Eastwood, légende vivante, ne cesse d’enchaîner les réalisations, increvable. Les œuvres du cinéaste sont quasiment toujours imprégnées d’une folle énergie. Et Jersey Boys, la dernière œuvre mise en scène par Eastwood, n’échappe pas à la règle. A 84 ans, notre bon vieux Clint ne semble  jamais faiblir, et s’essaye à présent au biopic musical. Il tisse une nouvelle fois une œuvre diaboliquement rythmée, joliment partagée entre la narration et les séquences chantées. Ces dernières, habilement découpées et montées, envahiront le spectateur, qui forcément, tapera sans honte du pied sur le rythme des chansons des Four Seasons, groupe à l’origine de plusieurs succès musicaux (Beggin’, Can’t take my eyes off you, Sherry, etc).

C’est en effet ce groupe légendaire qu’Eastwood a décidé d’illuminer. Bien plus qu’un film « inspiré d’une histoire vraie », Jersey Boys repose sur un scénario (écrit par Rick Elice et Marshall Brickman) solide et bien bâti. C’est ainsi qu’Eatswood prend les commandes d’une œuvre qui va au-delà du simple biopic, et qui dissèque les égos démesurés de l’homme, et les excès qu’ils engendrent.

Même s’il est évident que le style Scorsesien a déteint sur la façon de mettre en scène la percée du groupe emmené par Frankie Valli (quelques mouvements de caméra, les apartés face à la caméra des personnages, et les origines italiennes de ces New-Jerseyen), on y voit là un possible clin d’oeil aux premiers films de Marty, et donc par extension, un hommage aux vieux films de gangsters américains : Jersey Boys, au commencement, c’est aussi une histoire de petites frappes. Nul doute que Clint Eastwood, sans avoir joué la carte de la nouveauté, a tout de même réussi, par sa mise en scène énergique, à concevoir une œuvre qui parlera tant aux cinéphiles qu’aux mélomanes, tant à un public cinématographiquement exigeant qu’à un spectateur novice. Encore une belle réussite !

Jersey Boys movie Clint Eastwood

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s