Cinéma/Les livres

[LIVRE] Michel Ciment : Le Cinéma en Partage

Michel Ciment est souvent considéré comme le pape de la critique de cinéma en France. Mais avant toute chose, Ciment est un passionné, arpenteur infatigable des salles obscurs, qui n’est animé par rien d’autre que la transmission de sa passion. Le cinéma en partage est un livre d’entretiens auxquels il s’est livré avec son ami et collègue à Positif N.T. Binh. Nous l’avons lu…

Michel Ciment

Si Michel Ciment arbore une érudition sans égale et une intimité avec de nombreux cinéastes parmi les plus grands, c’est toujours avec un grand soucis d’accessibilité qu’il nous parle du cinéma qu’il s’obstine à considérer avant tout comme un art populaire. Le titre de l’ouvrage provient d’ailleurs du documentaire (format DVD) qui accompagne le livre et qui nous permet de constater l’incroyable aura du personnage. Des frères Coen à Quentin Tarantino, les plus grands cinéastes clament leur amour du vieux sage qu’est devenu le critique français.

L’ouvrage retrace la vie et l’œuvre de Michel Ciment, de ses études universitaires à sa passion pour la littérature et la peinture, de ses collaborations à Positif ou au Masque et la plume à ses nombreux ouvrages devenus de véritables références (Kubrick notamment). La lecture de cet ouvrage ne nécessite pas d’être un familier de l’œuvre de Ciment, tant la cinéphilie et l’amour des films y est central. L’échange est amical et le récit très fluide. L’entretien est une forme que Ciment affectionne tout particulièrement : et pour cause, puisqu’il a lui-même donné la réplique à des monuments de l’histoire du cinéma ! Il se retrouve là de l’autre de côté du micro et se livre comme à son habitude à cet exercice avec une grande franchise sans laisser place à la langue de bois. Il raconte ses amours, sa fidélité à certains cinéastes quand bien même le reste de la profession les a globalement boudé (Clint Eastwood) et sa déception quant à certains autres (Jim Jarmush, John Frankenheimer). Il nous parle aussi de ses vues, souvent tranchantes, sur les critiques de cinéma. Si on sait qu’il affectionne tout particulièrement le cinéma américain (d’Elia Kazan à James Gray, de Billy Wilder à Woody Allen), il nous emmène aussi dans un grand voyage autour de la planète cinéma, sans dogmatisme.

Comme il sied à tout bon ouvrage sur le cinéma, Le Cinéma en partage nous donne furieusement envie de regarder des films, d’aller au cinéma, de (re)découvrir des cinéastes d’hier et d’aujourd’hui, d’ici où d’ailleurs. Aucun doute qu’à ce jour, Michel Ciment rejoint Serge Daney ou André Bazin parmi les penseurs incontournables de l’histoire du cinéma, en se présentant peut être comme le plus accessible de tous.

Si l’aventure vous tente, cliquez sur l’image ci-dessous pour pouvoir commander l’oeuvre.

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s