Cinéma/Les News

Décembre 2014 : un mois riche en cinéma !

Si les préoccupations du mois de décembre se situent plus souvent autour des cadeaux à placer sous le sapin ou du menu du repas de noël, ce n’est pas une raison pour déserter les salles de cinéma. Petit tour d’horizon des films majeurs à paraître sur nos écran en cette fin d’année 2014.

Mr Turner Mike Leigh Timothy Spall

Le truculent Mike Meigh nous avait ravi avec Another Year, a l’humour so british et à la « joyeuse » mélancolie. Le cinéaste, qui avait reçu la palme d’or pour Secrets et mensonges, nous propose cette fois un biopic consacré au peintre expressionniste William Turner, sobrement intitulé Mr. Turner. Un film pour lequel l’acteur Timothy Spall s’est vu récompensé du prix d’interprétation masculine au dernier Festival de Cannes, et durant lequel on retrouve la patte douce du cinéaste Mike Leigh. Le film sera en salle à partir du 3 décembre.

Egalement présent à Cannes et vainqueur du Grand Prix de la sélection Un Certain Regard, White God, réalisé par le hongrois Kornél Mundruczó, sortira également ce 3 décembre. Resté dans l’ombre malgré des films de qualité (Delta, par exemple), le cinéaste pourrait bien s’en extirper à l’avenir. White God, distribué par Pyramide Distribution, est probablement son film le plus fédérateur, et pourrait connaître un plus grand succès, récompense cannoise aidant, que ses précédentes œuvres, peu ou quasiment pas distribuées dans l’Hexagone.

Timbuktu, le choc ciné de cette fin d'année

Timbuktu, le choc ciné de cette fin d’année

Le 10 décembre sera un mercredi de cinéma propice au voyage. Voyage au pays des hobbits, d’un côté, à l’occasion de la sortie du troisième volet des aventures de Bilbo, toujours réalisé par Peter Jackson. Le Hobbit : la bataille des cinq armées clôturera, à n’en pas douter, de façon explosive et spectaculaire la saga.
Voyage ensuite, et surtout, au coeur du Mali, avec le film Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, une des grandes sensations du dernier festival de Cannes. Pressenti pour la palme d’or et finalement reparti injustement bredouille, Timbuktu est une histoire universelle, bouleversante et d’actualité puisqu’il s’agit d’une plongée dans la vie de familles pris dans la tourmente des oppressions djihadistes et de l’obscurantisme religieux. Notre coup de cœur du mois, est un choc à découvrir absolument !

Le mois de décembre semble être le mois idéal pour se replonger dans la sélection du festival de Cannes. Le 17, sortira également le film australien Charlie’s Country, retraçant l’itinéraire d’un ancien guerrier aborigène. Le film de Rolf De Heer a été accueilli plutôt chaleureusement lors de sa présentation sur la Croisette, et a été sélectionné pour représenter l’Australie lors de la cérémonie des Oscars, catégorie « meilleur film étranger ».
Cette même semaine, les amateurs de cinéma asiatique ne manqueront pas de se rendre en salles pour Coming home, marquant le retour du réalisateur Zhang Yimou, lion d’or à Berlin pour Qiu Ju une femme chinoise et à qui l’on doit également Hero. Le film nous plongera dans l’intimité d’une famille déchirée par la dictature chinoise et par la maladie d’une femme qui a perdu la mémoire.

Coming Home film decembre 2014 sortie

Et si vous en avez marre d’être assommés par les chaînes de télé, qui, chaque fin d’année nous servent Le père noël est une ordure, notez qu’une partie de la filmographie de Claude Sautet ressort sur les écrans dès le 24 décembre, comme Les choses de la vie, Max et les Ferrailleurs ou encore César et Rosalie. De quoi passer de bonnes vacances en redécouvrant de vrais « grands films ».
A noter également à cette date, la sortie du prochain film de Ridley Scott, Exodus. L’histoire biblique de Moïse passée à la moulinette du réalisateur de Gladiator s’annonce comme un spectacle visuel impressionnant et se vend comme un retour du péplum, genre extrêmement prolifique jadis, et aujourd’hui délaissé. Amateurs de sensations, d’histoires bibliques, de péplums à l’ancienne et de la coqueluche Christian Bale, rendez-vous en salles dès le 24 décembre.

Le péplum revisité par Ridley Scott, Exodus, sortira en salles le 24 décembre.

Le péplum revisité par Ridley Scott, Exodus, sortira en salles le 24 décembre.

Enfin, pour ceux qui auront gardé quelques forces après les bûches de Noël et autres dinde aux marrons, la curiosité pourra les pousser voir, dès le 31 décembrePasolini du polémique Abbel Ferrara, qui nous avait laissé sur notre faim avec sa lecture personnelle de l’affaire DSK, Welcome to New-York. Après Margin call, qui s’attaquait de façon frontal au monde (im)pitoyable de la finance, et qui nous avait ravi, nous sommes impatient de découvrir le nouveau film de J.C. Chandor. Son dernier film, All is lost témoignait d’une grande capacité à passer d’un style à un autre avec aisance.
Enfin, A most violence year, dont les affiches rappellent étrangement celles des films de James Gray, devrait clore l’année de cinéma par un bon uppercut dans l’estomac, et serait l’occasion d’admirer une fois de plus la ravissante interprétation de Jessica Chastain…

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s