Cinéma/Les Dossiers

[2014] Le TOP 10 de notre (humble) rédaction

L’année cinématographique 2014 s’achève ce soir. Nous nous sommes donc également prêté à l’élaboration du traditionnel TOP 10, histoire de résumer en dix titres les films qui nous auront marqué cette année.

* par Terence Baelen et Sébastien Bertho

Mommy xavier dolan

Comme chaque fin d’année, les cinéphiles font un petit tour d’horizon de l’année et écoulée et s’amusent à dresser, en y mettant beaucoup d’application et de labeur, leur TOP des meilleurs films. Bien sûr, nous dévoilons aussi le nôtre. Un Top composé de dix titres, dix titres à retenir particulièrement, bien que de nombreux autres pépites laisseront leur empreinte, et continueront à faire parler d’eux dans les temps à venir. 2014 mérite, en effet, louanges et félicitations. Les moroses, les enragés et les pessimistes continuent de propager, sans se fatiguer hélas, que le cinéma est mort ou qu’en France il n’existe plus d’auteurs. Il suffit de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur pour s’apercevoir qu’en définitive, ces affirmations sont fausses. Le jeune cinéma se porte très bien, tout aussi bien que les grands auteurs. Preuve en est, la jolie surprise de Thomas Cailley, Les Combattants, le méritant Party Girl, réalisé par un trio de jeunes cinéastes, ou l’intéressant Hippocrate, premier long de Thomas Lilti sur l’envers du décor de nos hôpitaux. Elément phare de cette année, la vigueur du jeune cinéma français est un vrai message d’espoir, qui arrive et bouscule les canons établis en nous promettant des lendemains qui chantent.

Parmi nos futurs et beaux lendemains figurent également deux « jeunes » cinéastes. Steve McQueen (II), âgé de 45 ans mais père de seulement trois longs, et Xavier Dolan, 25 ans, dont l’ambition semble sans limites, nous livraient deux beaux films et nourrissaient nos tops 10. 12 years a slave, qui était la preuve que McQueen pouvaient parler un public plus large, arrive en tête de classement pour Sébastien Bertho, ex-aequo avec Mommy, le choc de mise en scène de Dolan, également en tête du second classement.

Timbuktu d'Abderrahmane Sissako

Mais 2014 sera également retenu pour sa diversité. On retrouve en effet dans nos palmarès une série, deux films de plus de trois heures, une dizaine de pays représentés, des cinéastes âgés de 25 à 73 ans, à l’orée de leur carrière ou poursuivant une filmographie déjà remarquable. On retrouve également plusieurs genres : des comédies, des drames, une plongée dans l’actualité (brûlante) du tiers-monde et une autre dans l’enfer de la starisation hollywoodienne. Bref, nous avons élaboré un classement hétéroclite, basé sur nos impressions, nos coups de cœurs, les qualités cinématographiques et la capacité parfois fédératrice de certains films, qu’il ne faut tout de même pas bouder sous prétexte qu’ils visent un public peut-être moins cinéphile.

Toutefois, la difficulté fût de ne sélectionner que dix films, qui, forcément, auront tendance à en éclipser d’autres. N’oublions donc pas de petits bijoux tels que Magic in the moonlight, Ida, Vie sauvage ou 3 cœurs, qui n’en restent pas moins de très bonnes œuvres. Et n’oublions pas également le magnifique Aimer, boire et chanter, le film posthume du regretté Alain Resnais, qui nous quittait cette année, comme d’autres grands noms, tels que Philip Seymour Hoffman, Robin Williams, Eli Wallach, Mike Nichols et Lauren Bacall. Resnais, et les autres, resteront à jamais dans le cœur de tout cinéphile, et de tout rêveur.

Deux jours, Une Nuit des frères Dardenne

TOP 10 de SEBASTIEN BERTHO :

10 MAPS TO THE STARS, de David Cronenberg
9 LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA, d’Isao Takahata
8 BOYHOOD, de Richard Linklater
7 WINTER SLEEP, de Nuri Bilge Ceylan
6 TIMBUKTU, d’Abderrahmane Sissako
5 LES COMBATTANTS, de Thomas Cailley
4 LE VENT SE LÈVE, d’Hayao Miyazaki
3 HER, de Spike Jonze
2 P’TIT QUINQUIN, de bruno Dumont
1 12 YEARS A SLAVE, de Steve McQueen ex aequo MOMMY, de Xavier Dolan

Ils auraient pu influencer notre top 10 … si nous les avions vus : Xenia, Les bruits de récif, Leçons d’Harmonie, Les grandes ondes, Sunhi, Interstellar, A most violent year

 

TOP 10 de TERENCE BAELEN :

10 DRAGONS 2, de Dean DeBlois
9 LEVIATHAN, d’Andreï Zviaguintsev
8 LE VENT SE LÈVE, d’Hayao Miyazaki
7 MAPS TO THE STARS, de David Cronenberg
6 ONLY LOVERS LEFT ALIVE, de Jim Jarmusch
5 DEUX JOURS, UNE NUIT, de Jean-Pierre et Luc Dardenne
4 TIMBUKTU, d’Abderrahmane Sissako
3 XENIA, de Panos H, Koutras
2 THE GRAND BUDAPEST HOTEL, de Wes Anderson
1 MOMMY, de Xavier Dolan

Ils auraient pu influencer notre top 10 … si nous les avions vus : Winter Sleep, Boyhood, La chambre bleue, Le procès de Viviane Amsalem, Mange tes morts, Whiplash

Antoine Olivier Pilon

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s