Avis / Critiques/Cannes 2015/Cinéma

[CANNES 2015] En bref, deux mots sur Inside Out (Vice Versa)

Inside Out (à Cannes, on préfère les titres anglais) a été présenté hier, au Festival de Cannes. Nous l’avons vu, et cela valait bien deux ou trois mots…

Inside Out

Pas besoin de beaucoup de mots pour signaler que nous avons, évidemment, beaucoup aimé le nouveau film des studios Pixar. Inside Out était très attendu par les Festivaliers, qui souhaitaient ajouter un peu de douceur et de bonne humeur à leur sélection cannoise. Alors que les films touchant au deuil abondent sur la Croisette (Mia Madre, Louder Than Bombs, Notre Petite Sœur) il était nécessaire, malgré toutes les qualités des films pré-cités, d’égayer un peu nos journées.

Nous avions placé beaucoup d’espoirs dans cette nouvelle production, et nous sommes extrêmement fier de la tournure qu’a prise Inside Out (en français, Vice Versa). C’est encore un film drôle, hilarant, mais surtout intelligent et émouvant, qui est sorti de la tête de Pete Docter, et qui a enchanté hier les festivaliers. Ce n’était pas le premier contact entre le réalisateur et la Croisette. En 2009, il y avait déjà emmené Là-Haut, et avait même reçu le privilège d’ouvrir les festivités cannoises, qui plus est avec les compliments de la critique internationale.

Avec une énorme dose d’humour et d’inventivité (ce qui manque parfois cruellement à certains films d’animation), Inside Out pénètre les émotions, scrute les différences des sexes, et l’évolution de l’enfance. Mais, tout comme Là-haut l’avait déjà fait, et a l’image de son sujet, Inside Out envoie également une grande dose d’émotions. Avec succès, on passe aisément du rire aux larmes, de la joie à la tristesse, en compagnie des deux personnages, indispensables l’un à l’autre, que l’on suit principalement au long de l’œuvre. Inside Out est à la fois un divertissement pour enfants et un met subtil pour adultes. Les graphismes très colorés émerveilleront les jeunes spectateurs, tandis que l’humour et la finesse du scénario (souvent construit autour des changements liant l’enfance à l’adolescence) séduira les parents, et suscitera leurs zygomatiques. Une jolie animation donc, intelligente et revigorante, que l’on voit déjà sur nos étagères pour illuminer les longues soirées hivernales.  Sortie nationale le 17 juin.

Affiche d'inside out

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s